Mères en exil LARGE.jpg

Mères en exil

Au petit vélo jaune, nous accompagnons régulièrement des parents venus demander l’asile en Belgique. Bien que leurs trajets de vie soient tous singuliers, avec des contextes complètement différents, toutes ces familles partagent une même constante : l’attente et le manque de perspective.

Le rôle du Petit vélo jaune aux côtés de ces mamans

P1144573_edited.png

N’importe quel parent ou futur parent peut être accompagné par le Petit vélo jaune, quel que soit son statut. En fait on ne sait pas toujours le statut du parent lorsqu’on reçoit une demande ou un appel. Généralement, on peut se faire une idée lorsqu’on aborde la question du parcours, du logement ou de la source de revenu.

Notre seul critère pour mettre un accompagnement en place, c’est que la famille ait un logement stable, un lieu où la/le coéquipier.e pourra se rendre chaque semaine. Nous avons fait quelques accompagnements dans des lieux de transit comme les squats ou le SAMU social, mais c’est plus rare et plus compliqué. 

Quoiqu’il en soit, les bénévoles ne prennent en aucun cas le rôle d’un·e assistant·e sociale, d’une aide socio-juridique ou d’un·e autre professionnel·le. Il y a souvent déjà tout un réseau associatif en place pour entourer la famille. Si ce n’est pas le cas, nous tentons alors de proposer au parent des ressources que nous connaissons qui pourraient lui être utiles.

Le rôle du/ de la coéquipier·e est avant tout de créer une relation avec le parent et les enfants, d’apporter une présence rassurante, de réfléchir ensemble à des pistes de solution. Lorsqu’il y a une procédure de demande d’asile en cours, il y a souvent plus d’inquiétudes à propos de leur situation précaire. Surtout s’il n’y a aucune intervention du CPAS ou aucune autre source de revenu. L’accompagnement consistera souvent plutôt à combler des besoins urgents, comme la recherche de colis alimentaires, de vêtements à donner pour le bébé, de couches et de lait, de cours de français, à renouveler la carte d’aide médicale urgente auprès du CPAS pour ses soins de santé… 

Afin de les outiller au mieux, nous proposons également à nos bénévoles de suivre des formations : une formation sur la réalité de l’exil et le parcours migratoire donnée par l’asbl CONVIVIAL, ainsi qu’une formation sur l’interculturalité, donnée par le professeur Reza Kazemzadeh de l’asbl EXIL.
 

Colombe est coordinatrice de terrain au Petit vélo jaune. Elle explique les spécificités de ces accompagnements auprès de nos familles.

ASSOCIATIONS RÉFÉRENTES

asbl CIRÉ (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers) défend les droits des personnes exilées, avec ou sans titre de séjour. 

CONVIVIAL a pour objectif de favoriser l’insertion des réfugiés et des primo-arrivants en Belgique dans une dynamique d’écoute et d’engagement réciproque. 

EXIL Le service de santé mentale EXIL accueille des personnes d’origines diverses qui arrivent sur le territoire belge pour chercher une protection.

FEDASIL L'Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, est une instance belge qui est responsable de l'accueil des demandeurs d'asile.

markus-spiske-n1EkmwHecpw-unsplash.jpg